Le_rouge_et_le_noir

Pour le défi de Juillet Août de "J'aime les classiques" proposé par Carabistouilles, j'ai choisi un classique parmi les classiques.
Malgré un bac littéraire je n'avais pas eu l'occasion (ou l'envie probablement) de m'attaquer à cet ouvrage.

Un peu plus de 25 ans plus tard, c'est chose faite.

Le thème est archi connu, un jeune prêtre ambitieux et instruit est fort désireux de quitter sa classe sociale .Il est employé par une riche famille pour assurer l'instruction des enfants. Ce sera le premier pas à l'étrier. d'une irrésistible et fulgurante ascension. Il connaîtra l'amour, le doute, la passion dévastatrice, l'envie, l'arrivisme ... . Les sentiments sont passés au crible.

Ce roman long (près de 600 pages) se lit très facilement grâce au brio d'écriture de Stendhal.

Le contexte historico-politique est également très intéressant. Nous sommes là dans le passage entre la Restauration et la monarchie de Juillet en 1830, période quelque peu méconnue ou peu traitée dans les romans.
D'un point de vue social, c'est l'avènement d'une nouvelle classe dominante qui supplantera l'ancienne aristocratie revenue au pouvoir. On y découvre une bourgeoisie de province et les salons parisiens. Stendhal se montre sur cet aspect tout à fait précis, préfigurant en quelque sorte un Zola.

Un roman essentiel, à lire à n'importe quel âge.