Dennis LEHANE : "Un dernier verre avant la guerre"

dernier-verre

Dans le Boston des années 1980, Dennis Lehane installe ses personnages récurrents : Patrick Kenzie et Angie Gennaro sur fond de lutte entre gangs.

Commandités par un sénateur les détectives partent à la recherche de documents volés par une femme de ménage noire et qu'il convient de retrouver et de restituer.

Et les choses vont se gâter. Les balles vont fuser, les coups partir dans tous les sens, la ville se retrouver sans dessus dessous, en proie à une guerre sans pitié dans le bas fond de la ville, dans les ghettos où vivent les populations noires, les exclus du rêve américain. Les rapports sociaux - raciaux sont bien analysés et permettent d'éclairer ce récit bien sombre.

Non sans humour, et avec une écriture vive et efficace, l'auteur nous entraîne dans les entrailles pestilentielles de Boston, là où se rencontrent les politiques et les terroristes de rue. Mais aussi où les affaires personnelles ressurgissent et où chacun voit son passé remonter.

Beaucoup d'action donc, mais aussi beaucoup de soins à présenter les personnages et la ville. Pour un peu, on suivrait à la trace sur l'ordinateur les pérégrinations des héros.

Du point de vue du suspens on attendrait mieux, et les clichés ne sont pas absents, mais globalement si l'on considère que c'est le premier d'une série il donne plutôt envie de lire les autres opus.