Antoine CHOPLIN : "Une forêt d'arbres creux"

foret-darbres-creux-01

Résister à l'oppression par le dessin ?  A Terezin entre 1941 et 1944 c'est le destin de Bedrich Fritta. Interné dans ce camp "modèle" vitrine du bon traitement des juifs par les nazis (voir à ce sujet l'excellent "Terezin Plage"), Bedrich dirige le service du dessin technique. il s'agit essentiellement de dessins architecturaux.

Mais avec les autres dessinateurs ils vont crayonner ce qu'ils vivent, ce qu'ils voient, ce qu'ils ressentent. Evidemment il faut prendre d'énormes précautions pour cette activité toute à la fois clandestine et séditieuse. Quelques dessins sortiront du camp, quasi miraculeusement.

Antoine Choplin s'attache à nous faire entrer dans le quotidien de Bedrich, de sa femme Johanna et leur enfant Tomi. Avec une sensibilité servie par un langage imagé mais précis, avec un art de la concision (le texte est plus une longue nouvelle qu'un court roman) parfaitement maîtrisé, l'auteur creuse le sillon de la vie des hommes autour de l'art pictural à la suite de "Radeau" ou du "Héron de Guernica" notamment.

Au fil des ans, et des textes, Antoine Choplin devient un auteur incontournable.

Cette lecture est dans le cadre des #MRL2015. Merci aux éditions "La fosse aux ours"

terezin fritta

(dessin de Bedrich Fritta réalisé à Terezin)