Joël Dicker : "La disparition de Stéphanie Mailer"

 

La-disparition-de-Stephanie-Mailer

A Orphea, dans les Hamptons, Etat de New-York, il y a chaque été un festival de théâtre. Le premier eût lieu en 1994. Le jour de la première, au moment de l'ouveture officielle, un quadruple meurtre est commis non loin de là ... Vingt-ans plus tard, l'enquête est de nouveau ouverte suite à la disparition de Stéphanie Mailer qui apparemment avait trouvé des éléments permettant de remettre en cause les conclusions de l'époque. Oui mais quoi ?

Et du théâtre il y en a dans ce polar. Bien sûr par le festival en lui-même, fil conducteur du roman, mais aussi par tous les personnages dont les rôles ne sont pas aussi clairs qu'il y paraît. On navigue dans les décennies, dans les souvenirs, dans les éléments factuels qui prennent une toute autre dimension à l'aune d'un nouvel éclairage.

L'auteur nous trimballe, multipliant les personnages, naviguant dans la chronologie, révélant  des faits qui finalement embrouilleront les pistes. C'est maîtrisé. Le style permet une lecture fluide, même si elle est parfois un peu longue.

Mais c'est vraiment dans les personnages et leurs liens que réside l'intérêt de cette lecture. Des liens qui se tissent,des liens qui les unissent parfois secrètement et qui se dévoilent. Des  personnages qui cachent quelque chose, un ressentiment, une frustration, un désir de gloire et qui cherchent une vengeance, une reconnaissance, la lumière ... Cette disparition va leur permettre à tous de se révéler et d'apporter la lumière sur cette bien triste affaire de juillet 1994.