Ilaria TUTI : "Sur le toit de l'enfer"

 

Sur le toit de l'enfer

Alors là je remercie bien Masse critique de Babélio et La Bête Noire pour cet envoi ! Cette lecture assez éloignée de mon standard habituel m'a donné une énorme satisfaction. Voilà une intrigue menée de main de maître dans un paysage éblouissant des montagnes frioulanes au nord-est de l'Italie.

Dans cette contrée reculée les habitants forment une communauté qui cherche plus que tout à se préserver,comme un instinct de survie qui les uniraient collectivement, contre tout envahisseur qui viendrait perturber l'équilibre. Évidemment la construction d'une station de sports d'hiver, avec son lot de déforestation et autres, n'est pas la bienvenue pour tous. Et quand le principal ingénieur de ce chantier est retrouvé mort avec les yeux arrachés, la venue de la commissaire Battaglia et de son équipe provoque alors un repli de la communauté.

Peu à peu, en croisant différents récits, l'auteure nous emmène sur la piste du meurtrier. D'autant qu'il y aura d'autres victimes. Nous en savons alors plus que les enquêteurs ... La lecture devient addictive. On veut connaître ce que l'on subodore et les éléments trouvés par les enquêteurs parfois confirment  parfois infirment notre intuition.

Les personnages sont bien campés, et si la commissaire est peu commune, un peu bourrue, voire prête à remballer tout le monde, les enfants du village, les autres policiers et même le meurtrier que l'on devine présentent des traits attachants. Et pourtant les sévices qu'il impose à ses victimes sont d'une horreur particulière. Un monstre pourtant !

En plein hiver, dans le froid et la neige, cette affaire va secouer tout le village et faire remonter à la surface des secrets que chacun taisait depuis des décennies.

Un excellent thriller-polar-noir qui au-delà de l'intrigue malsaine cherche à mettre en avant la psychologie, la vie affective et les sentiments. Et c'est réussi.