Laurent SEKSIK : "Un fils obéissant"

Fils obéissant

Un roman sur la filiation. C'est souvent au moment du deuil que l'on prend pleinement conscience de la  filiation. De ce lien qui nous unit à une histoire, à un passé familial, à une personne. Ici, en l'occurence, au père.

Le livre est intéressant en ce qu'il mêle les formes, les enchâssent, les entrecroisent. Nous sommes à la fois dans le récit carthartique où l'auteur est le personnage principal et mêle sa vie réelle et les souvenirs magnifiés, mais également dans la saga familiale à travers la vie de trois générations d'hommes (car il beaucoup questions d'hommes ici).

Comment devient-on un homme ? Par des choix faits à des moments clés de la vie. Mais est-on libre de faire ces choix ? Ne sommes-nous pas contraints, par un jeu d'influences cachées, diffuses, distillées tout au long de l'enfance et de l'adolescence, à ne pas maîtriser nos propres choix, mais à agir essentiellement pour accomplir la partie non réalisée des rêves de nos pères (de nos aïeux) ?

Très bien écrit et très bien conçu, ce roman mérite le détour, et ne nous plonge pas dans la désolation d'un énième roman où l'auteur ne nous raconte rien d'autres que ses propres malheurs.

Ce livre vient de paraître en poche, et je l'ai lu dans le cadre de l'opération Masse Critique d'automne 2019. Merci Babélio.