06 septembre 2016

Henry James : "Voyage en France"

Henry JAMES : "Voyage en France"

Voyage en France

Un beau tour de France que voilà. Nous sommes en 1882 et Henry James entreprend de visiter quelques lieux à travers la France. Des châteaux de la Loire à Beaune et Dijon, en passant par quelques villes (Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier) et la Provence (Avignon, Aigues-Mortes, Pont du Gard ...) on se régale de ces chroniques.

Évidemment à l'époque le tourisme est balbutiant, et la plupart des lieux tels qu''on les connaît aujourd'hui sont parfois à peine restauré, voire en état de quasi abandon. La structure touristique n'existe pratiquement pas, on va, on vient, on trouve un gardien qui ouvre des portes, explique le monument et éventuellement vend des photos ou un guide. Car c'est sous l'angle du patrimoine architectural et plastique (peinture et sculpture essentiellement) que les commentaires sont rédigés. Mais au delà, on mange et on couche dans des auberges pour voyageurs de commerce, et les déplacement en train ou en patache sont parfois épiques.

Ne cédant en rien à la facilité, Henry James donne une opinion, il assume la subjectivité de son jugement qu'il cherche néanmoins à tempérer.

Sans être un guide de voyage, la lecture s'apparente plutôt à une aventure touristique, à une expérience unique que le voyageur du XXIème siècle envie à tout point de vue.

 

Posté par fran6h à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 juillet 2016

Dans le sac pour l'été

Dans le sac pour l'été

Sac de l'été

 

Sous le soleil, dans les transports, sur la plage, sur une terrasse ombragée, au bord de l'eau ... des coins de lecture à trouver pour cet été. Beaucoup d'envies, mais tout ce qui est dans le sac ne sera pas forcément lu en rentrant. On verra bien.

D'abord Henry James que je vais découvrir et notamment "Vacances romaines" qui permettra de préparer la semaine à Rome.

Irving ensuite, pour retourner dans cet univers que j'avais tant apprécié lors de la découverte de "Hôtel New-Hampshire".

Ensuite j'espère un grand bol de fraîcheur avec "Le grand marin" dont j'ai lu beaucoup d'excellentes critiques.

Et si le temps le permets un petit tour du côté de Zola avec "Au bonheur des dames" avant de reprendre le boulot  ...

On verra bien.

 

 

Posté par fran6h à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2016

Laura El Makki : "Un été avec Victor Hugo"

Laura EL MAKKI et Guillaume GALLIENNE : "Un été avec Victor Hugo"

1540-1

C'est parce que j'ai entendu, l'été dernier sur France Inter, quelques diffusions de ces chroniques matinales, que j'ai choisi ce livre dans l'opération Masse Critique qui a eu lieu ce printemps.

Guillaume Gallienne est un formidable conteur et je pensais qu'il avait écrit lui-même les textes. Apparemment c'est en collaboration avec Laura El Makki, et on ne connaît pas la part de l'un et l'autre, mais l'oeuvre collective est très homogène.

Ici point de biographie, point de narration linéaire, point de récit romancé : des faits. Et avec Victor Hugo, vu la longévité de l'homme et la production impressionnante de l'artiste, il y a de la matière.

Comme il s'agit de chroniques radiophoniques, le découpage est chirurgical : 43 chapitres de 4 ou 5 pages abordant chacun un aspect particulier tant de l'homme que de l'oeuvre. C'est un régal et nul n'a besoin de connaître en profondeur l'un comme l'autre pour apprécier ce texte.

On voit, on survole en fait, des facettes connues révélées dans une perspective originale toujours agrémentées d'extraits de textes. Bien sûr on retrouve les grands jalons de l'histoire de ce héros national (Hernani, l'exil, Les misérables, la peine de mort, l'éducation, la mort de Léopoldine, l'amour des femmes, les voyages ...) mais aussi des aspects plus intimes (les amitiés littéraires et picturales, le spiritisme ...). C'est vif, c'est vivant.

Il ne faut pas en attendre une somme, il y a pour cela de nombreuses biographies et études bien plus fouillées, mais le concept est original et permet une vulgarisation au sens noble, voire hugolien, du terme. Et là, le pari est réussi. Bravo.

Je remercie Équateurs Parallèles pour cet envoi.

 

Posté par fran6h à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2016

David Bowie

Disparition de David Bowie, un artiste majeur de la culture rock

CYbsF-MWkAA4YJV

 

Posté par fran6h à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2016

Le tour d'horizon de 2015

2015 : une année riche en découvertes et en passion

29 livres lus cette année.

Des découvertes de la littérature américaine notamment avec Joyce Carol Oates ("Mudwoman" et "Maudits"), Thomas Pynchon ( "Fonds perdus" et "Vice caché") et John Irving ( "L'hôtel New-Hampshire") et véritablement une passion littéraire naissante pour Joyce Carol Oates dont j'ai envie de continuer à explorer l'oeuvre.

Beaucoup de littérature française contemporaine cette année, notamment issue de la rentrée littéraire (Isabelle Autissier, Thomas B. Reverdy, Boualem Sansal, Antoine Choplin, Anne Akrich, Olivier Bleys, Denis Tillinac) avec des lectures puissantes ("Soudain, seuls" notamment) et des déceptions ( "2084" et "Retiens ma nuit").

Ces lectures m'ont permis également des voyages. Dans le temps ( "Crime et châtiment", "Les forêts de Ravel", "Le dernier tango de Kees Van Dongen" "Une forêt d'arbres creux" "Constellation" "La couleur du lait" "Blond cendré") et dans l'espace (Chine avec Bleys, Patagonie avec Autissier, Haïti avec Gaudé, Libye avec Mazzantini, Tchernobyl avec Choplin, Vienne avec Abécassis, Ellis Island avec Josse ...).

Le monde contemporain et ses problématiques n'est pas en reste : le pouvoir de la télé réalité avec Amélie Nothomb ("Acide sulfurique"), le monde déshumanisé du travail ("Retour aux mots sauvages" de Beinstingel) les effets de la crise sur la population d'une grande ville ("Il était une ville" de Reverdy) la relation intergénérationnelle ("La grand-mère de Jade" de Deghelt), l'identité ("L'invention de nos vies" de Karine Tuil)

Une petite incursion du côté du sport cycliste ("Bernard, François, Paul et les autres") pour s'aérer les neurones avant l'été.

Et puis un conte merveilleux, épique, poétique et philosophique, servi par une plume brillante : "La mort du roi Tsongor" de Laurent Gaudé.

Posté par fran6h à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 décembre 2015

La liste de Noël

La liste de Noël

 

liste de Noël

Littérature américaine contemporaine pour cette année. Lequel au pied du sapin ?

 

Posté par fran6h à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2015

Les enfants du rock français

Les enfants du rock français

Y a t-il une filiation entre Téléphone , Starshooter, Marquis de Sade et Mademoiselle K ?

La jeunesse impertinente et agitée, peut-être ?

 

 

 

 







Posté par fran6h à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2015

Jean-Emmanuel Ducoin : "Bernard,François, Paul et les autres"

Jean-Emmanuel DUCOIN : "Bernanrd, François, Paul et les autres..."

bernard, françois, Paul

Encore quelques jours avant le départ de la 102ème édition du Tour de France pour profiter de ce récit qui nous plonge dans le Tour 1985. Année charnière probablement dans la fabuleuse histoire de cette institution, de cette "République de Juillet", de cette communion du peuple de France avec son pays, de la vénération des "forçats de la route".

Bernard Hinault est un champion. Sur ce point aucun doute. Un personnage, au-delà du microcosme sportif, qui est entré dans l'imaginaire populaire. Un héros.

Nous sommes ici l'année de sa cinquième victoire. Il va entrer dans la légende en égalant Anquetil et Mercks. Mais déjà le Tour est entré dans l'ère moderne, depuis que le capitalisme s'en est saisi. Le professionnalisme, la "préparation physique", le "suivi médical", tout cela va irriguer peu à peu le sport vécu désormais comme un investissement financier. Une équipe c'est une entreprise.

Pourtant dans ce Tour 1985, il ne parait pas si lointain le temps des romantiques, qu'ils soient sur la route ou parmi les suiveurs (et là on ne peut s'empêcher de penser à Antoine Blondin et à la verve journalistique de la presse écrite). Ce Tour sera le dernier de l'ancien monde. Les droits télévisuels ont pris le dessus, aux textes se sont substituées les images, à l'instinct s'est substituée la stratégie, à l'improvisation, le plan d'action....

Mais 1985 c'est aussi le moment où la "France de gauche" avale les couleuvres. Après avoir renoncé à changer le capitalisme, elle s'en accommode.

Finalement, le Tour de France reste un marqueur de la société française. Tous deux entretiennent des rapports ambigus faits d'une part de tendresse profonde issue directement de l'âme de la nation et d'une part d'aversion suspecte issue des dérives nauséabondes de la "professionnalisation" à outrance. 

Le récit de Jean-Emmanuel Decoin, à partir des souvenirs familiaux, nous emmène, au détour des étapes, des routes, des villes, dans cette réflexion sur le monde d'aujourd'hui.

Je remercie Babelio et Anne Carrière Editions pour cet envoir reçu dans le cadre de Masse Critique.

hinault

Posté par fran6h à 09:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 mai 2015

Quelle lecture pour cet été ?

Le temps des vacances approche, lentement certes, mais sûrement, et avec lui le temps des longues lectures. enfin, comme chaque année, l'espoir de longues lectures approche. Dans les faits, ce n'est pas si évident.

Mais enfin, un programme commence à se dessiner, avec en fil rouge, le classique (XIXème siècle), traditionnelle lecture dans la torpeur estivale. cette année c'est la Russie qui sera à l'honneur avec "Les frères Karamazov".  

Mais avant cela j'honnorerais la demande de Babelio, en lisant le livre gagné à Masse Critique, à savoir "Bernard, François, Paul et les autres" de Jean-Emmanuel Ducoin. Le Tour de France avant le Tour de France en quelque sorte.

Et puis, comme j'ai beaucoup aimé "Mudwoman" de Joyce Carol Oates cet hiver, je m'en mets un de côté pour l'été. Ce sera "Maudits".

Et certainement, entre deux pavés sur la plage, un court roman : "La mer, le matin" de Margaret Mazzantini.

Et voilà, vaste programme.

Lectures été 2015

 

Posté par fran6h à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2015

rentrée littéraire hiver 2015

"La liste de mes envies"

Pas envie de tomber dans la fièvre médiatique houellebeco-despentessienne de ce Janvier 2015, alors, sans boulimie, j'ai fait ressortir trois romans qui me font de l'oeuil.

Laurent Gaudé, une valeur sûre, pour confirmer tout le bien que je pense de lui après la lecture de "Le soleil des Scorta", Marie Sizun, dont j'ai tout lu (ou presque), un outsider de la littérature française, et enfin un roman de langue anglaise dont l'action se déroule en Nouvelle-zélande au XIXème siècle, pour le dépaysement et la découverte.

Laurent Gaudé "Danser les ombres" chez Actes Sud

Marie Sizun "La maison-guerre" chez Arléa

Eleanor Catton "Les luminaires" chez Buchet-Chastel

danser

maison guerre

luminaires

Posté par fran6h à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]