14 août 2014

Selva Almada : "Après l'orage"

Selva ALMADA : "Après l'orage"

apres-orage-1514882-616x0

 

Il y a quelque chose de Steinbeck dans ce roman. Entre l'ambiance d'un garage isolé, des voyageurs en panne et l'omni présence de Dieu, on navigue entre les "Naufragés de l'autocar" et "Au dieu inconnu" et sur fond d'"Est d'Eden"

Dans le Nord de l'Argentine un pasteur et sa fille Leni font malgré eux la connaissance d'El Gringo Braueur et du jeune Tapioca. La réparation du véhicule demande plus de temps que prévu, et l'orage s'annonce. Le huis-clos s'installe. En silence d'abord, dans les regards, dans une sorte de méfiance mutuelle, une pudeur aussi. Deux visions du monde séparées par un gouffre, où le bien et le mal n'ont pas la même définition.

Entre le garagiste, taciturne et athée et le révérend brillant orateur, la lutte d'abord latente se manifestera quand l'orage éclatera, violent, sans concession, dévastateur.

Un premier roman à l'écriture simple, qui mène le lecteur entre présent et passé, dans cette ambiance de chaleur torride, de moiteur et d'orage salvateur qui va révéler la vraie nature des hommes.

 

 

Posté par fran6h à 09:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


21 mai 2011

Tatiana Salem Levy : La clé de Smyrne

La_cl__de_SmyrneReçu dans le cadre de l'opération "Masse critique" de Babelio, voici livre étrange que j'ai eu du mal à apprécier.

Si l'on se réfère à la quatrième de couverture, l'histoire parait alléchante, mais à la lecture c'est plus compliqué du fait de la construction particulière et quelque peu décousue du récit.

Il s'agit pour une jeune femme brésilienne de retrouver ses origines à travers un voyage qu'elle entreprend sur les terres où vécurent sa famille en Turquie et au Portugal. Le récit mèle trois générations (le grand père, premier exilé de Turquie vers le Brésil, la mère, exilée du Brésil vers le Portugal, et la narratrice).

A le demande de son grand-père, la jeune femme retourne à Smyrne, avec la clé de la maison que son grand-père habitait.

La narratrice nous livre aussi, sa relation avec sa mère, récemment décédée et sa relation érotique plus qu'amoureuse avec un amant qu'elle aura du mal à quitter ...

La construction du récit est un peu déroutante, mais la fin recolle bien les morceaux. L'auteur a du talent, c'est certain. Reste au lecteur à entrer en communion avec l'auteur ...

 

 

 

Posté par fran6h à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]